Créez votre propre journal grâce aux flux RSS

 

J’ai longtemps rêvé d’un journal qui serait taillé précisément selon mes goûts et mes champs d’intérêt, de la politique française aux Dolphins de Miami, de la gastronomie à la musique lounge, des affaires juridiques montréalaises aux derniers développements technologiques.

J’ai longtemps rêvé d’une manière de faire en sorte, lorsqu’un dossier me force à tout mettre de côté pendant quelques semaines ou plusieurs mois, que la normalité reprenne son cours, que les sites que j’aimais et que j’ai perdu l’habitude de consulter reviennent à moi, que les articles intéressants que j’ai manqués m’aient attendu.

J’y ai longtemps rêvé, jusqu’à ce que je me rende compte que ça existe: les flux RSS.

Un flux RSS (« Real Simple Syndication ») est essentiellement un abonnement que vous pouvez souscrire à un site Web. Dès que quelque chose de nouveau est publié sur le site Web, le site vous envoie un lien décrivant l’article, et vous permettant d’y accéder. Avec les flux RSS, vous n’avez plus besoin de visiter vos sites Web préférés pour voir s’il y a du nouveau: vos sites Web viennent à vous.

La plupart des sites comportent des flux RSS permettant de vous y abonner. Pour les trouver, vous n’avez habituellement qu’à chercher l’icône suivante:

Là où ça devient intéressant, c’est que les organismes de presse ont des flux RSS extrêmement détaillés, vous permettant de choisir des thèmes spécifiques (nouvelles internationales, culture, livres, sports, Canadiens, Alouette), et ce, jusqu’aux chroniqueurs. Pour un aperçu, voici par exemple les flux du New York Times.

Vous imaginez la suite : vous pouvez, en quelques clics, vous composer un journal exactement comme vous le souhaitez, où vos nouvelles internationales proviennent du New York Times, vos nouvelles économiques du Globe and Mail, vos chroniques gastronomiques de La Presse, vos nouvelles culturelles de Radio-Canada, vos nouvelles du Canadien de Canoë, et où vous pouvez ajouter tous les chroniqueurs qui vous plairont, peu importe leur provenance. Tout ça gratuitement.

Comment lire tout ça ? Vous avez besoin d’un agrégateur de flux. Le plus utilisé, et que je vous recommande, est le Google Reader. C’est essentiellement un site web personnel dans lequel les flux que vous aurez choisis viendront se déverser. Un peu comme une boîte courriel, mais qui reçoit des nouveaux articles plutôt que des courriels. Si vous possédez un iPad, vous adorerez y lire vos flux RSS grâce aux applications suivantes.

Photo du journal : © Giants Fanatic

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *