La neige a fondu et les activités hivernales sont terminées. L’été n’a pas pour autant débuté, et les options de plein air sont limitées. En cette période de l’année, on se demande souvent quoi faire les fins de semaine avec les enfants. Voici cinq musées que les miens ont adorés.

1. Centre des sciences de Montréal

Le centre des sciences est le musée préféré de nos deux garçons (11 et 4 ans). Dès qu’il fait gris ou qu’il pleut, j’entends invariablement « papa, est-ce qu’on peut aller au centre des sciences? ».

Ils peuvent passer des heures à essayer les expériences de l’exposition Science 26, ou à jouer au réalisateur dans le studio de télévision IdTV, deux expositions permanentes dont ils ne se lassent jamais.

Les expositions temporaires sont habituellement captivantes, tout comme les films en 3D présentés au cinéma IMAX.

S’il fait beau lors de visite, je vous suggère aussi le parcours autoguidé 5 générations, un port, qui vous permettra de découvrir le Vieux-Port au moyen de capsules historiques audio ou vidéo. En principe, le Vieux-Port comporte un accès Wifi gratuit qui vous permettra de les télécharger sur place, mais pour éviter les frustrations inutiles je vous suggère de télécharger les capsules sur votre tablette, iPod ou téléphone intelligent avant de quitter la maison.

Le centre des sciences est ouvert toute l’année. Cliquez ici pour les heures d’ouverture. L’abonnement familial est un excellent investissement.

2, de la Commune Ouest, Montréal, 514-496-4724, centredessciencesdemontreal.com. Ouvert tous les jours.

2. Exporail, le Musée ferroviaire canadien

Situé à Saint-Constant, Exporail est un bijou méconnu de Montréal et l’un des grands musées ferroviaires du monde. Très convivial, il plaira aux petits et aux parents.

Dans le pavillon principal, une douzaine de rails d’une centaine de mètres accueillent des locomotives et wagons de toutes sortes, allant d’une locomotive souffleuse à neige à un wagon-école. Les enfants pourront s’installer aux commandes de plusieurs locomotives (dont plusieurs proviennent des ateliers Angus à Montréal) et découvrir l’univers de la vie ferroviaire.

Les plus vieux pourront quant à eux découvrir l’histoire ferroviaire canadienne et ses racines montréalaises.

Dans une petite salle, des trains miniatures circulent à côté d’un petit jeu de Thomas le train.

À partir de la mi-mai, le site extérieur permet de prendre un petit train, ou encore de faire une balade en tramway. Il est aussi possible de visiter une petite gare et un deuxième pavillon rempli de locomotives et de trains non restaurés.

110, rue Saint-Pierre, Saint-Constant, 450-632-2410, exporail.org. Ouvert tous les jours l’été et les fins de semaine le reste de l’année. Consultez les heures d’ouverture.

3. Les musées du Vieux-Lachine

Le Vieux-Lachine est un endroit très agréable comportant plusieurs musées intéressants. Les rapides de Lachine ont longtemps constitué un barrage naturel empêchant la navigation vers l’Ouest. Avant même l’ouverture du canal, un véritable petit port intérieur s’est établi à Lachine, point névralgique du commerce de la fourrure.

Ce port intérieur fut établi sous les Français, notamment par les marchands Jacques LeBer et Charles LeMoyne. Sous le régime anglais, il fut principalement exploité par la Compagnie du Nord-Ouest, contrôlée par des marchands montréalais, et grande rivale de la Compagnie de la Baie d’Hudson, possédée par des marchands londoniens.

De cette époque nous sont restés de très beaux bâtiments : la maison LeBer-LeMoyne, occupée par le Musée de Lachine, et l’entrepôt à fourrures de la compagnie du Nord-Ouest, occupé par le Lieu historique national du Commerce-de-la-Fourrure-à-Lachine.

Ces musées permettent de comprendre la vie des trappeurs et des marchands, l’immense réseau de commerce de la fourrure, qui s’étendait partout en Amérique du Nord, ainsi que la guerre incessante que se menaient les Compagnies du Nord-Ouest et de la Baie d’Hudson.

À proximité, deux autres musées témoignent de l’histoire de Lachine. Le Moulin Fleming, construit par un marchand écossais en 1827, est l’un des rares moulins à vent ayant survécu en Amérique du Nord. Pour un aperçu du moulin, vous pouvez consulter cet article. Le Centre historique des sœurs Sainte-Anne donne quant à lui un bel aperçu de la vie dans une communauté religieuse et de l’importance de ces dernières sur la vie quotidienne pendant plusieurs siècles.

Lachine est liée à une autre époque, celle de l’industrialisation de Montréal. L’embouchure du canal et les écluses témoignent de cette période. S’il fait beau, prévoyez du temps pour se promener aux abords du canal, ou encore mieux, venez de Montréal à vélo. C’est un moment que les enfants n’oublieront pas.

Si vous aimez l’art contemporain, le musée en plein air de Lachine vous permet de vous promener en admirant une cinquantaine d’œuvres. C’est une promenade agréable lorsqu’il fait soleil.

Musée de Lachine et maison LeBer-LeMoyne: 1, chemin du Musée (angle de la rue Saint-Patrick), arrondissement de Lachine, 514-634-3478. Consultez le site officiel et les heures d’ouverture.

Lieu historique national du Commerce-de-la-Fourrure-à-Lachine : 1255, boulevard Saint-Joseph, arrondissement de Lachine, Montréal, 514-637-7433. Ouvert à partir de la mi-mai. Consultez le site officiel et les heures d’ouverture.

Lieu historique national du Canada du Canal-de-Lachine: 711, Boulevard Saint-Joseph, arrondissement de Lachine, Montréal, 514-283-6054. Ouvert à partir du 19 mai. Consultez le site officiel et les heures d’ouverture.

Moulin Flemming: 9675, boulevard LaSalle, arrondissement de LaSalle, Montréal : 514-367-6439. Ouvert le dimanche à partir du 20 mai, le samedi à partir du 16 juin. Consultez le site officiel et les heures d’ouverture.

Centre historique des sœurs Sainte-Anne: 1280, boul. Saint-Joseph, arrondissement de Lachine, Montréal, 514-637-4616 poste 212. Ouvert à partir du 1er juin. Consultez le site officiel et les heures d’ouverture.

Musée en plein air de Lachine: 1, chemin du Musée (angle de la rue Saint-Patrick), arrondissement de Lachine, 514-634-3478. Ouvert à partir d’avril. Consultez le site officiel et les heures d’ouverture.

4. Musée des pompiers de Montréal

Le musée des pompiers est situé dans une des plus belles casernes de Montréal, au coin des rues St-Laurent et Laurier.

Il comporte de nombreux artefacts sur l’histoire des pompiers montréalais, y compris une plaque utilisée à l’époque où les compagnies d’assurances offraient un service privé de pompiers à leurs assurés, les premières pompes à incendie utilisées dans les années 1850, les outils utilisés au fils du temps pour combattre le feu, ainsi que les bornes d’alarme rouges installées dans les rues (qui fonctionnaient encore à la fin des années 1970, et qui provoquaient généralement une série de fausses alarmes à la fin des classes). Il documente aussi les grands incendies de l’histoire de Montréal ainsi que les décès des pompiers morts au combat.

Son contenu fait en sorte qu’il est plus adapté pour les enfants de 7 ans et plus que pour les plus petits. Avec un peu de chance, cependant, les portes de la caserne seront ouvertes et permettront aux petits (et à maman) d’admirer camions et pompiers.

5100 boul. Saint-Laurent, coin Laurier, (514) 872-3757. Ouvert le dimanche après-midi uniquement, il est animé par des pompiers auxiliaires bénévoles. Comptez environ une heure pour la visite.

5. Musée pour enfants de Laval

Il n’a de « musée » que le nom. Il coûte assez cher. Il n’est pas particulièrement sophistiqué. Mais pour les intéressés, c’est tout un succès.

Une vieille ambulance, une voiture de la SQ, ainsi que des reproductions sommaires de camion de pompier, d’avion, de fusée, d’épicerie, de poste de police, de restaurant, d’école ou encore d’hôpital vétérinaire leurs feront passer des heures, des heures, et encore des heures à jouer aux grands.

De temps à autre, des animateurs font des pièces de théâtre où les enfants sont invités à participer. Parfait pour une journée grise et pluvieuse. Le musée des enfants est principalement destiné aux 2 à 8 ans, mais les plus vieux, sans l’avouer trop ouvertement, ne sont pas mécontents d’accompagner leurs petits frères et sœurs.

3805, boul. Curé-Labelle, Laval, 450-681-4333, museepourenfants.com.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>